L'Overdrive

     A quoi ça sert ?

Overdrive traduit en français par "vitesse surmultipliée" est un élément mécanique qui offre une "sorte" de vitesse supplémentaire, cet élément a surtout été utilisé sur des voitures sportive. L'overdrive a l'avantage de pouvoir être utilisé en 3eme et en 4eme ce qui transforme votre boîte 4 vitesses en boîte 6 vitesses avec une "4eme" intermédiaire et une 6eme qui est encore synonyme de performance aujourd'hui.

     Principe de fonctionnement :

L'ensemble d'overdrive comprend un train épicycloïdal à commande hydraulique logé dans un carter monté directement sur une rallonge à l'arrière de la boîte de vitesse. L'arbre de la boîte de vitesses est prolongé et reçoit à son extrémité un système d'entraînement à roue libre lié au bloc unitaire de tambour à denture intérieure et d'arbre de sortie. Il y a également le tambour conique d'embrayage où la garniture intérieure est en contact avec la surf extérieure du tambour (cf précédemment) et où la garniture extérieure se met en contact avec l'anneau de freinage du carter.

1 : Pression exercée par les ressorts
2 : Arbre de la B.V
3 : Pignon planetaire
4 : Tambour conique d'embrayage
5 : Entraînement à roue libre
1 : Pression hydraulique du cylindre de commande
2 : Anneau de freinage
3 : Satellite
4 : Chassis portes satellites
5 : Tambour de sortie à denture intérieure

1/ Prise directe (en 4eme, le rapport est 1,00 :1 sur la MGB)

Le cône d'embrayage est en contact avec le tambour de sortie grâce aux ressorts. Ce contact verrouille le pignon planétaire sur le tambour de sortie. Le train épicycloïdal tourne alors d'un bloc. La roue libre prend la transmission du mouvement et pour le couple inverse, ce sont les satellites qui transmettent le couple à l'arbre de la boîte de vitesse.

2/ Overdrive engagé (le rapport de l'overdrive est 0,802 :1 sur la MGB)

Lorsque l'overdrive est engagé la pression hydraulique du cylindre de commande (voir dessin technique) plaque le cône d'embrayage sur l'anneau de freinage du carter par l'intermédiaire des roulements de poussée (7). Le planétaire est à l'arrêt et le tambour tourne alors plus vite que la roue libre (le rapport de reduction est plus petit donc la vitesse de rotation plus grande).

Vitesse enclenchée
3eme
4eme
Rapport de boîte (prise directe)
1,37 : 1
1,00 : 1
Rapport de boîte (overdrive engagé)
1,10 : 1
0,802 : 1
Rapport final (prise directe)
5,369 : 1
3,909 : 1
Rapport final (overdrive engagé)
4,306 : 1
3,135 : 1

     Le dessin industriel de l'overdrive de la MGB :

Vue en coupe de l'ensemble overdrive, la moitié supérieure montre la prise directe engagée
et la moitié inférieure de l'overdrive engagé. Le cylindre de commande est détaillé à gauche.

1 : Clapet anti-retour
2 : Vis de pression - corps de pompe
3 : Piston de la pompe
4 : Arbre de la B.V
5 : Came
6 : Ressort d'embrayage
7 : Roulement de poussée
8 : Planétaire
9 : Ensemble de cône d'embrayage
10 : Tambour de sortie à denture intérieure
11 : Pignon de tachymètre
12 : Entretoise
13 : Cale d'épaisseur
14 : Roulement à aiguilles
15 : Entraînement à roue libre
16 : Châssis porte satellites
17 : Satellites
18 : Anneau de freinage
19 : Entrée d'huile

Retour Accueil